téléchargement

 Aides financières (Garde d’enfants)

PAJE (Aide de la CAF)

Prestataire : Un montant forfaitaire vous est alloué

Montants depuis le 1er avril 2014.

Mandataire :       

 -Prise en charge partielle de la rémunération du salarié qui assure la garde de l'enfant. Elle varie en fonction de l'âge de l'enfant et des ressources de l'allocataire.

- Prise en charge des 50 % cotisations sociales, dans la limite d'un plafond mensuel. Il est fixé à 442 € par mois, jusqu'au 3ème anniversaire de l'enfant ou 221 € par mois, pour un enfant de 3 à 6 ans (montants depuis le 1er avril 2014)

De votre entreprise

Une aide financière pour la garde de votre enfant à votre domicile peut vous être versée par votre entreprise selon les accords d’entreprise.

Le CESU « préfinancé » est un moyen de paiement permettant de rémunérer la personne qui garde votre enfant ou la structure qui l’emploie. Il est identifié au nom du bénéficiaire et affiche une valeur définie. Selon le même principe que les titres restaurant dans les entreprises, il est préfinancé en tout ou partie par l’employeur, le comité d’entreprise ou un organisme financeur

De votre commune, département ou région

Il existe aussi des dispositifs d’aide particuliers dans certaines régions, départements ou villes. Renseignez-vous au près des services sociaux pour connaître vos droits.

CMG ( Complément de libre choix du Mode de garde)

Mesure de la PAJE. Dans le cadre d’une prestation de garde d’enfants à domicile ou d’un recours à une assistante maternel agréée. En cas d’emplois direct, la CAF peut prendre en charge une partie de la rémunération du salarié.

AEEH (Allocation d’Education de l’Enfant Handicapé)

Pour les enfants et les jeunes de moins de 20 ans, c’est une prestation familiale destinée à soutenir les personnes qui assurent la charge d’un enfant en situation de handicape. L’AEEH n’est pas soumise à la condition de ressources.

La demande ce fait auprès de la CAF

Réduction fiscale

Vous pouvez bénéficier d’un crédit d’impôt pouvant atteindre jusqu’à 50% des dépenses annuelles

faites après déduction des aides de la CAF dans la limite de 12 000 euros par an (15 000 euros pour la

première année), majoré de 1 500 euros par enfant ou personne de plus de 65 ans à charge.

Cet avantage fiscal peut être accordé quel que soit l’âge de l’enfant.

En revanche, les familles qui font garder leur enfant de moins de six ans par une assistante

maternelle ou dans une crèche n’ont droit qu’à un crédit d’impôt de 50 % des dépenses, dans la

limite de 1 150 euros dans le cas d’une garde alternée.